Actualités - lundi 17 décembre 2018

L’ASSM finance un essai clinique randomisé de la HEdS-FR

assm.jpg


L'Académie Suisse des Sciences médicales (ASSM), par son financement, encourage une équipe de chercheurs de la santé, du social et de la formation à examiner l'anticipation des besoins de soins auprès de personnes atteintes de maladies chroniques évolutives et recevant des soins de longue durée à domicile.

Cette étude, qui se déroulera sur le canton de Genève, est le fruit d'une collaboration interinstitutionnelle. Elle sera menée sous la responsabilité de Dr Katia Iglesias, chercheuse à la Haute école de santé Fribourg (HEdS-FR), associée à la Dr Laurence Séchaud (Haute Ecole de Santé – Genève, Heds-GE), à la Prof. Sophie Pautex (Hôpitaux Universitaires de Genève, HUG), au Dr N'Dri Paul Konan (Haute école de travail social et de la santé – Lausanne, EESP) et à Mme Catherine Busnel (institution genevoise de maintien à domicile, imad).

D'une durée de trois ans, ce projet est destiné aux personnes qui reçoivent des soins et sont suivies par imad, et a pour objectif de favoriser une prise en soins de qualité. Ainsi, la prise en compte des expériences de vie, des ressentis, des besoins et des envies est fondamentale pour offrir un accompagnement individualisé. Cette étude proposera une intervention infirmière spécifique aux personnes soignées par imad, sous forme de discussions sur les préférences de vie et de fin de vie, avec des échanges approfondis entre infirmière, proche et personne soignée sur les valeurs psychosociales, culturelles et spirituelles de cette dernière. Ces rencontres seront l'occasion d'aborder les choix de vie et les options thérapeutiques présentes et futures à privilégier. Cette compréhension élargie devrait permettre à la personne soignée d'anticiper les conséquences prévisibles de l'évolution de sa maladie tout en favorisant une plus grande participation aux processus décisionnels la concernant.

Par une meilleure communication entre personne soignée, proche, infirmière et médecin, cette recherche vise à diminuer l'incertitude sur les approches thérapeutiques futures et à adapter les prises en soins selon les souhaits et choix exprimés par la personne soignée.